Mais qu’est-ce qu’un bon coach ?

 

un bon coach

J’aurais pu me demander « comment trouver un bon coach » mais cela viendra plus tard.

Le coaching est à la mode, du moins le mot est très « in ». Mais la fonction elle n’est pas nouvelle. Elle est même aussi vieille que le monde « organisé ».

C’est ce constat qui me motive à écrire. Comme toujours dans ce siècle de normalisation, les règles, les cadres et les certifications pointent leur nez.

En préambule et pour éclairer un peu ce que je vais dire, une petite histoire :

Lorsque j’étais à la fac, lors d’une soirée après examen, j’entame la discussion avec une de mes copines sur un des sujet de l’examen, qui selon moi pouvait avoir plusieurs approches. Je lui demandais sous quel angle elle avait abordé la question, persuadée, pour ma part , que la fac était un lieu de bouillonnement intellectuel qui permettait d’avancer dans la connaissance de manière objective… Bref…

Sa réponse : Je dis la même chose que le prof, j’avais appris par cœur pour avoir la meilleure note possible.

Ok… son process… pas de vagues, conformité et créativité zéro… Ma copine venait de descendre de quelques crans dans mon esprit ! Mais pas dans celui du prof… elle a eu le maximum (la note)… Moi non évidement tous juste ce qu’il fallait pour passer…

 

La morale de cette histoire ? Voilà ce qui arrive avec la culture des normalisation, des règles, des cadres et des certifications de tout poil ! Ce ne sont pas forcément les esprits libres et créatifs qui arrivent aux premières loges !

Le rapport avec le coaching ? C’est simple, école + cadre + normes… ne vous  protègent pas de la médiocrité et ne vous assurent pas de l’excellence (je me retourne… je viens de me faire combien d’ennemis ? Pas grave, je me suis fait des amis du même coup !)

 

D’abord, qu’est-ce qu’un coach ?

 

Un peu d’histoire… le coaching moderne vient du sport et particulièrement du tennis. Du siècle dernier en fait. ce qui ne veut pas dire qu’il n’existait pas avant des formes de coaching ou mentorat. Mais l’exemple du sport de haut niveau est intéressant.

Un coach n’est ni instructeur, ni formateur.

Une chance ! Sinon qui pourrait coacher le numéro 1 mondial du tennis, du golf ou de n’importe quel autre sport…

Il est encore moins thérapeute ou expert.

Non il n’est pas là pour revisiter votre enfance et les causes de vos « blocages ». Il n’a pas non plus pour fonction d’être le top expert de votre domaine qui va vous dire quoi faire et comment le faire.

Et voilà que le mystère s’épaissit ! Non, c’est comme dans les films, la réponse arrive après la confusion !

 

Un coach est une sorte de catalyseur qui va provoquer le questionnement qui vous permettra de trouver les solutions que vous n’avez pas utilisées mais qui sont en vous ou que vous savez où aller chercher.

Intéressant puisqu’en principe aucune question ne nous vient à l’esprit si elle n’est pas dans le champ de nos possibles ou de nos nécessités.

Le coach répond à un besoin de solution clairement établies.

C’est la raison pour la quelle le coach est précieux, il vous permet de faire émerger, la ou les solutions et de transformer cela en plan d’action pour atteindre votre objectif. Mais il ne crée pas votre plan d’action, il peut par contre le questionner pour vous pousser plus loin.

 

Et pour ceux qui prétendent qu’un coach doit avoir un niveau de formation supérieur aux personnes coachées (tous les coachs devraient donc avoir un doctorat ! Ou plus !!!), je les invite à consulter la brève biographie d’Antony Robbins.

Désolée… la qualité d’un coach ne vient ni de ses diplômes, ni son cursus scolaire. Ce qui ne veut pas dire qu’un bon cursus empêche d’être un bon coach. Cela veut dire… que cela n.a rien à voir ! Et voilà pourquoi il est si difficile dans ce domaine de créer un cadre rigide. Un cadre d’éthique, oui, au delà…

 

Qu’est-ce qu’un bon coach et… comment le trouver ?

 

Premier point :

La toute première question que vous devriez vous poser est : avez-vous besoin d’un coach ou d’une formation ?

Et une piste de réponse : si vous cumulez pas mal de formation mais que vous n’arrivez pas è mettre les choses en place, c’est le coach. Si vous ne connaissez pas le domaine d’expertise dont vous avez besoin maintenant, c’est une formation.

Bon… un exemple. Vous avez un package à mettre sur le marché (produit de votre domaine d’expertise). Si vous ne connaissez rien au marketing, que c’est aussi obscure que « 人民日报 » (traduction : Le Quotidien du Peuple…), formez-vous d’abord ! Si vous avez suivit X formations sur le sujet et que vous pataugez encore, faites-vous coacher.

Le coach de Serena Williams ne lui apprends pas à jouer au tennis… mais quand elle appris à jouer, un coach ne lui aurait servi à rien, il n’était question que de formation.

Vous avez besoin d’un coach, ok.

 

Deuxième point :

Le coach doit vous poser des questions pour cerner précisément votre demande, votre engagement avant de vous faire une proposition d’accompagnement. Cela se fait par écrit ou dans un entretien limité dans le temps (20 à 30 minutes en général).

Et la réponse peut être non… Pourquoi ? Votre objectif peut manquer de clarté, votre engagement incertain ou votre coach ne peux (i.e : concurrence) ou ne veut pas s’engager avec vous. Généralement il vous dit pourquoi (et c’est souhaitable).

 

Troisième point :

La confiance et le feeling doivent se créer facilement. Ce n’est parce qu’un coach a fait merveille avec un de vos collègue qu’il en sera de même pour vous.

 

Quatrième point :

Vos valeurs sont importantes, elles peuvent être confrontées à certaines réalités pour atteindre vos objectifs mais pas niées. Le coach ne vous dicte pas une nouvelle façon de penser. Il vous aide à prendre conscience de vos points forts et de vos points faibles.

Un exemple pour illustrer ce point. Vous contactez un coach parce que vous voulez augmenter votre C.A. Mais une chose vous tient à cœur (vos valeurs) : aider les personnes qui ne peuvent s’offrir vos service haut de gamme tout en augmentant votre C.A.

Votre coach doit pouvoir vous aider à trouver la solution qui vous satisfait. Si vous vous faites répondre « cette tranche de clients, laisses tomber, ils ne sont pas payants », Ok si cela est dans vos valeurs (et vous en avez le droit !), fuyez si cette valeur est incontournable pour vous.

 

Cinquième point :

Votre coach doit être disponible et vous devez pouvoir le rejoindre facilement. Ceci doit être clarifié dès le départ et cadrer avec vos besoins.

 

Sixième point :

La démarche de coaching n’est pas centrée les « causes » ou sur l’analyse du passé, mais plutôt sur un constat dans le présent (le diagnostic), suivi par un accompagnement dans la conception et mise en œuvre programmée de solutions performantes.

Ne vous attendez donc pas à des séances psy même si en bout de ligne vous aurez grandi ou dépassé un certain cap. Cela se sera fait dans l’action (l’inverse de la démarche psy !)

 

Enfin

Il est primordial de saisir qu’un coach accompagne le développement de la performance d’un professionnel sans jamais se positionner sur le même terrain ni lui apporter de solutions existantes ni précises. En les considérant fondamentalement comme déjà des experts l’art du coach en entreprise ou ailleurs consiste à aider ses clients à progresser encore plus loin dans leur domaine d’expertise. Il s’agit de les accompagner dans leur propre recherche d’amélioration, mais sans jamais rien proposer ni faire à leur place.

« Le Coaching, un Métier en Evolution » de Alain Cardon

Besoin d’un coach ? Contactez-moi pour votre RV de 20 minutes GRATUIT, pour savoir si et comment je peux vous aider.

Share this article

Comments

  • Bonjour,

    J’ai bien aimé votre article, même si je suis une coach certifiée 😉
    La formation / certification ne font pas tout, mais elles sont là pour rassurer le client, lui assurer que la personne qu’il a face à lui a un minimum de connaissances sur le sujet, et de pratique (puisqu’en formation on passe une part significative du temps à faire des mises en pratique, et à les débriefer). Mais cela ne suffit pas, et le coaching est surtout une histoire de rencontre entre deux personnes qui doivent se « reconnaître » pour pouvoir faire un bout de chemin ensemble, dans un cadre donné.
    Ce qui m’a plu dans votre article : le teasing d’introduction, la structuration et clarté des différents points, l’humour qui se dégage
    J’ai lu avec intérêt votre article sur le web marketing car j’ai clairement des progrès à faire dans ce domaine.
    Je vous ai envoyé une demande d’audit de mon site, mais j’ai reçu un message d’erreur, je vous redonne donc l’adresse : http://www.cedophicoaching.fr
    Je vous remercie d’avance !
    Bien cordialement,
    Dominique Phely

    • Bonjour Dominique,
      Un première réponse rapide, je fais votre audit cette fin de semaine et je règle d’urgence le problème du massage d’erreur. Merci de me l’avoir signalé.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Lire plus :
idees de contenu
Comment créer 100 idees de contenu en 30 minutes

Comment créer 100 idees de contenu en 30 minutes... et sans vous prendre la tête !!! Ah non, je ne...

Fermer